BINTI NA SHULE prend en charge 15 jeunes filles des écoles Mogo et Mbobwe dans le groupement de Mbonobono à Kabarhe

BINTI NA SHULE prend en charge 15 jeunes filles des écoles Mogo et Mbobwe dans le groupement de Mbonobono à Kabarhe

Ce jeudi 08.09.2022 MwaK Asbl dans le cadre du projet BINTI NA SHULE, a échangé avec les résponsables des écoles Mogo et Mbobwe sur le but de ce projet et leur implication pour sa réussite.

Nous l’avons fait quelques jours après la rentrée scolaire pour nous assurer de la prise en compte des récomandations faite aux écoles et ses responsable sur la promotion de l’égalité entre les jeunes filles et les jeunes garçons mais aussi le respect du genre tout au long de l’année scolaire.

Il sied de rappeller que le projet BINTI NA SHULE prend en charge 15 jeunes filles dans les écoles Mogo et Mbobwe et la descente du hier à l’etablissement a permis de leurs remettre les kits scolaires et d’avancer leur prime trimestrielle.

Nous sommes consternée de constater que la gratuité de l’enseignement pronée par les autorités n’est toujours pas effective dans plusieurs millieux et cela continue de mettre en mal l’accès à l’éducation pour tous, particuliere l’éducation des jeunes filles.

Sachant le contexte de pauvreté et des normes sociales dans lequel nous vivons ; cette situation ne donne pas assez de chance aux filles de jouir de ce droit autant que les jeunes garçons; ici le parent fait le choix de quel enfant amener à l’école et plusieur considèrent le garçon plus utile que la fille. La gratuité limiterait cette discrimination en accordant à tous les memes chances d’acceder à l’éducation et de rester préparés.

Nous ésperons que les autorités fournissent plus d’effort pour rendre la gratuité effective sur toute l’etendu afin de facilter la participation effective de tous et tenir main forte les parents dans leur responsabilité.

d

Pour la meme occasion, nous avons discuté avec les parents des élèves sélectionés dans ce projet pour soliciter leur engagement et participation afin d’arriver au bon port et à la réalisation des objectifs de BINTI NA SHULE. Pour ce faire un champ communautaire est doté à ces derniers non seulement pour encourager l’agriculture, le produire et consommer local mais aussi pour mettre en place un cadre où se réunir et discuter regulièrement pour le devellopement de leur entité et pour la promotion de leurs enfants.

Nous esperons que ce cadre va permettre aux parents de contribuer tant soit peu à la réduction de la malnitrution des ces filles femmes de demain et garçons ; mais beaucoup plus à la lutte contre l’insécurité alimentaire par la production des choux, carottes et haricots dans le village de Mbobwe.

No Comments

Post a Comment