Pour nous, l’accès à l’éducation des filles est l’un des moyens qui contribue à la réduction des violences sexuelle et celle basées sur le genre

Pour nous, l’accès à l’éducation des filles est l’un des moyens qui contribue à la réduction des violences sexuelle et celle basées sur le genre

Pour cette année scolaire 2022-2023, nous MWANAMKE KESHO comptons travailler avec 10 écoles de la province du Sud Kivu et en appuyer 100 jeunes filles provenant des familles vulnerable, soit 10 par école. L’objectif de ce projet est d’accroître le nombre des filles à l’école et ainsi lutter contre les violences basées sur le genre dans ces entités.

Pour nous, l’accès à l’éducation des filles est l’un des moyens qui contribue à la réduction des violences sexuelle et celle basées sur le genre, c’est pour cette raison que nous comptons multiplier les actions pour la lutte contre ce fléau aussi dans le mileu scolaire que familliale; en travaillant cette année avec 100 beneficiaires directes et en atteindre 10000 indirects de leurs familles; le fait d’avoir accès à l’éducation pour ces jeunes filles non seulement les donnent les memes opportuinités que les jeunes garçons d’&ccroitre leurs connaissances et capacités mais aussi les prépare pour leur autonomie corporelle, économique et émotionelle ; pretes à affronter le challenge et y apporter des solutions.

Nos pensées à ces filles et garcons qui ne peuvent pas reprendre le chemin de l’école pour des raisons ou d’autres particulierement celle sécuritaire, dans l’espoir que la situation s’ameliore le plus vite possible.

Le projet BINTI NA SHULE va etre réalisé dans les territoires de Kabarhe, Kalehe et la ville de Bukavu et va prendre en charge 100 jeunes filles des 10 écoles de la place pour l’année 2022-2023. il est réalisé par le fond propre de MWANAMKE KESHO, nous voudrions bien élargir le champs mais les moyens sont limités, nous en appellons donc aux personnes des bonnes volontés à se joindre à nous pour soutenir plus des jeunes filles et ensemble travailler pour la lutte contre les VSBG dans nos communautés

No Comments

Post a Comment